WJDR- Les Milles Trones

Un funeste destin

Journal de Tan A Rion Mècheblanche, jour 78

Après notre départ de la capitale, la piste du collier maléfique nous conduisit sur la piste d’une ancienne demeure, non loin des ruines de Wolfenburg. Ce qui restait des lieux avait visiblement servi de point focal aux sombres puissances, et je ne puis décrire l’abominable infection qui y régnait lorsque nous investîmes le manoir.

L’édifice semblait tout droit sorti de l’implacable poigne d’un géant : toutes les issues et fenêtres, à l’exception de l’entrée principale, avaient été proprement compressées par une main invisible, et la pénombre n’était que peu de chose comparée aux horreurs qui nous attendaient.

La famille Hahn, ou ce qu’il en subsistait, avait été réduite en grotesque amas de chairs rampant et visqueux que nous dûmes éliminer, ainsi que la dernière descendante, une malheureuse fillette déjà en proie à une incurable maladie.

Les quelques cultistes difformes qui tombèrent sous nos lames furent une sinécure en regard du mal exsudant des murs mêmes, et nous quittâmes ces lieux maudits, non sans y avoir bouté le feu…

Derrière le manoir se trouvait un dédale de haies mouvantes, et Isha sait le sort qui aurait pu être le nôtre sans cet artefact, permettant aux adorateurs de s’y frayer un chemin, que nous trouvâmes fortuitement.

Au centre de ces taillis se dressait ce qui tenait lieu d’entrée à ce temple de l’horreur, en l’état d’un immonde bourgeon qui fut peu enclin, même sous la morsure du feu, à nous livrer passage.

L’Enfant, Karl, fut amené dans les entrailles de ce temple nauséabond en vue d’un sombre rituel à l’aide du collier, et ce culte pestilentiel aurait bien pu succéder dans son entreprise si nous n’étions pas intervenus à temps. Au terme d’un âpre combat qui vit le trépas de nombreux cultistes, Tobias (le chef du culte se faisant passer pour l’intendant de la Croisade) réussit à prendre la fuite, mais Karl périt dans la bataille. Une suivante de Theodora Margrave, la même femme qui nous subtilisa le journal d’Ansel Vohrmann, tenta de nous ravir l’Enfant vivant mais nous fûmes plus rapides qu’elle. Cette dernière semble obéir à un clan de vampires, et il ne serait guère étonnant qu’elle-même en soit une… Mes compagnons tenterons de rallier au plus vite un temple de Sigmar, pour y apporter comme preuve le corps de ce pauvre enfant, qui fut bien malgré lui l’infortuné outil des puissances de la ruine.

Nul ne sait quelles répercussions auront son décès, et les deux camps entre lesquels nous nous sommes immiscés devraient réagir, mais quand et comment ?
Seul l’avenir nous le dira.

Puisse Isha veiller sur nous tous.

Comments

Ishtaar

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.