WJDR- Les Milles Trones

Interlude: La Maison de l'Horreur

La Maison de l'Horreur

Alors qu’ils s’apprêtaient à quitter la ville de Pfeifeldorf pour se remettre sur les traces de la Croisade de l’enfant, notre groupe tomba sur une bagarre opposant deux hommes en désaccord quant à leur vision de ce nouveau culte.

La foule amassée pour le spectacle était imposante. Kurt sentit que sa ceinture paraissait plus légère que d’habitude. Normal puisque sa bourse n’était plus en place! Parcourant les spectateurs du regard il entrevu un halfling courir à perdre haleine à l’opposée du combat. Partant à sa poursuite, Tan A Rion sur ses pas, il suivit le petit voleur jusque dans une très vieille maison.

Pendant ce temps, Aral et Elgram séparèrent les bélligérants et dispersèrent la foule, l’un grâce à son éloquence grandissante et l’autre grâce à sa présence… imposante. Les dernières rancœurs furent calmées à coup de l’instrument de Sigmar et de la légendaire technique naine de la “rencontre frontale”.

Cette distraction terminée, Aral, Elgram et Albrecht rejoignirent leurs compagnons. Ils les trouvèrent en plein affrontement avec des créatures mortes-vivantes! Cette demeure poussiéreuse et d’une décoration hors d’âge allait se révéler pleine d’autres surprises…

Traversant les pièces les unes après les autres, Kurt finit par mettre la main sur son voleur, tétanisé. Fort heureusement il avait toujours sur lui l’objet du larcin. Cherchant à tirer au clair l’origine de la présence de ces créatures, d’un Homme-Bête et d’objets animés, les aventuriers fouillèrent la maison de fond en comble. Ils rencontrèrent le valet du propriétaire, ou plutôt son fantôme. Celui-ci ignorait la cause de sa mort, ce qui malheureusement le maintenait lié à cette demeure. Il sentait encore la présence de son maître au dernier étage du manoir, et révéla son intérêt pour les cultes du Chaos et ceux qui les traquent.

Se lançant dans l’ascension du long escalier qui menait à cette endroit, les pieds plongés dans une brume épaisse et frissonnant sous la chute de la température le groupe atteignit les combles. Ils y trouvèrent le propriétaire des lieux, forme de brume apparut dans une forte tempête. Ils comprirent son avertissement: il déclencha l’apparition d’une créature lors d’une expérience menée il y a de nombreuses années. Cette créature se manifesta, déchirant l’âme du noble de sa patte griffue. Elle apparut sous la forme d’une masse infâme dotée de très long tentacules et de deux pédoncules où deux yeux immondes gigotaient sans cesse.

Luttant pour garder leur sang-froid et se relever dans la tempête qui les clouaient au sol, nos aventuriers affrontèrent vaillamment la créature grotesque. Tan A Rion fit éclater un des yeux du monstre d’une flèche magnifique, tous les autres profitant de la diversion pour mettre cette horreur à mort mais le pauvre Albercht eu la jambre brisée par un claquement du bec monstrueux.

La créature se contorsionna dans son agonie, projetant ses fluides corrosifs par ses nombreuses blessures dans toute la pièce (intégralement en bois), qui s’enflamma. Il fallait fuir, et vite!

Près de la porte donnant sur l’escalier redescendant vers les étages inférieurs se trouvaient des tableaux mouvants accrochés aux murs. Dans l’un, Aral reconnut son lieu de naissance, un autre tableau représentait Gerlach attablé dans une auberge et un autre, Ravandil, chevauchant péniblement dans un sous-bois.

Aral, Kurt et Tan A Rion se jetèrent à travers le tableau représentant le petit hameau près d’Ubersreik, qui les avala. Elgram sauta quant à lui, avec Albrecht agonisant sur le dos, dans l’oeuvre dépeignant leur compagnon mercenaire en plein repas. Ils furent tous engloutis dans un vortex tourbillonnant qui les plongea dans l’inconscience.

Comments

Ishtaar

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.